lundi, 22 janvier 2018 11:05

Comment décrypter une étiquette alimentaire ? Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

Le yaourt allégé que vous achetez est-il vraiment sans matière grasse? Le jus d'orange riche en vitamine C que vous avez l'habitude de prendre est-il vraiment si sain ? Pour répondre à ces questions, une seule solution, consulter l'étiquette alimentaire présente sur tous les produits

Comment s’y retrouver au milieu des milliers voir des millions de produits alimentaires présents dans les supermarchés. Si la législation contraint les industriels et producteurs à améliorer la visibilité des informations concernant le contenu des produits, comprendre une étiquette alimentaire reste pour beaucoup un défi.

comprendre les étiquettes alimentaires

Avant d’acheter un réflexe, consulter l’étiquette alimentaire !

Pour bien manger, encore faut-il savoir ce que l’on achète. Or, la seule manière d’obtenir les informations nécessaires pour effectuer un achat éclairé est de prêter attention aux étiquettes alimentaires. Toutefois, il faut faire attention à ce que l’on regarde. Les industriels affichent différentes informations sur le packaging : d’une part l’étiquette contenant toutes les informations utiles pour le consommateur mais aussi des messages purement publicitaires visant à provoquer une pulsion d’achat (sans sucre ajouté, sans matière grasse, sans édulcorant, source de vitamine C, etc…).

Ces dernières informations ne sont pas pertinentes pour l’acheteur car elles servent uniquement d’argument d’achat et ne sont pas toujours fiables. En effet, lorsqu’une marque affiche 0% de sucre en gros sur le devant de l’emballage, il suffit de se tourner vers l’étiquette alimentaire pour se rendre compte que le sucre a été remplacé par des substituts ou des colorants tout aussi néfastes pour la santé.

La seule manière d’obtenir de réelles informations sur les produits est de vérifier les étiquettes alimentaires mais surtout de les comprendre.

Quelles sont les informations affichées sur les produits alimentaires ?

Que ce soit sur un paquet de pâtes, des yaourts, une bouteille d’huile ou encore sur un pot de confiture, l’étiquette alimentaire est obligatoire. La législation oblige les industriels à informer le grand public sur les composants du produit mais aussi sur leurs apports nutritionnels. Quatre informations se trouvent sur l’emballage des produits :

  • Tableau nutritionnel
  • Liste des ingrédients
  • Allégations nutritionnelles (pas obligatoire)
  • Allégation santé (pas obligatoire)

 

comprendre un tableau nutritionnel

Que trouve-t-on sur le tableau nutritionnel d’un produit alimentaire ?

La présence de ce tableau est obligatoire dans tous les pays de l’Union européenne. Il comprend différentes informations dont :

  • La valeur énergétique (exprimée en kilocalories ou en kilojoules)
  • La quantité de macronutriments : lipides, glucides, sucres, protéines et sel (exprimée en grammes)
  • La quantité de micronutriments : vitamines, sel minéraux, oligo-éléments (exprimée en milligramme)
  • La quantité de sel (optionnelle)

L’objectif du tableau nutritionnel est d’informer le consommateur sur la teneur de chaque élément nutritionnel présent dans les produits.

Que trouve-t-on dans la liste des ingrédients ?

Les industriels et producteurs sont obligés de mentionner sur l’emballage la liste exacte des ingrédients composant leurs produits. La hiérarchisation se fait en fonction de leur poids. Ainsi, le premier ingrédient qui apparaîtra sur la liste est celui qui est le plus présent dans la composition du produit. Lorsqu’un emballage mentionne en premier la présence de sucre, cela signifie qu’il s’agit de l’ingrédient principal ! Si la liste des ingrédients permet de définir précisément ce qui se trouve dans un produit, certains éléments pourtant importants ne sont pas indiqués. Ainsi, il n’est pas possible de connaître le pourcentage précis de chaque ingrédient, il en va de même pour la teneur en additifs.

 

comprendre les allégations nutritionnelles

Que nous apprennent les allégations nutritionnelles ?

Les allégations nutritionnelles sont particulièrement importantes pour les industriels qui les mettent en avant pour vanter la qualité d’un produit. Parmi les allégations les plus répandues : « Riche en vitamine C », « Sans matière grasse » ou encore « Source de fibre ». Ce type d’information peut s’avérer particulièrement utiles pour le consommateur. Toutefois, il ne suffit pas de se fier aux allégations nutritionnelles, pour s’assurer de leur véracité, il est important de se tourner vers le tableau nutritionnel qui confirmera ces affirmations.

Un produit portant l’allégation « Source de vitamines et minéraux » devra indiquer sur le tableau nutritionnel que la teneur en vitamines et minéraux est d’au moins 15% des apports journaliers recommandés pour 100 grammes.

Que nous apprennent les allégations santé ?

Ces informations doivent informer le consommateur des bénéfices d’un produit sur la santé. Les règles de l’Union européenne interdisent aux industriels ou aux fabricants d’indiquer qu’un aliment permet de guérir ou de traiter une maladie. Toutefois, elles les autorisent à mentionner que certains ingrédients contribuent au bon fonctionnement du métabolisme.

Read 823 times Last modified on mercredi, 27 février 2019 08:38