DEMANDE DE DOCUMENTATION
& PRIX

MARTINE, 49 ANS

Image

Martine a commencé le programme du de l'institut du Poids en Mars 2016 a perdu à ce jour 28kg.

Quel était votre objectif ? 
C’est un peu particulier chez moi car suite à des problèmes de santé j’ai réalisé un bilan sanguin qui s’est avéré très mauvais au niveau cholestérol etc... Je prenais les choses à la légère jusque là et mon médecin traitant m’a dit que si je ne faisais rien, j’y passerai ! Là je me suis que j’étais peut-être un peu jeune… Je vais allée voir l'institut du Poids. 
 
Comment avez-vous entendu parler de l'institut du Poids ? 
Le bouche à oreille, par des collègues qu’il suivait déjà et c’est vrai qu’il est très réputé par chez nous. 
 
Avez-vous conservé votre motivation du début jusqu’à la fin ? 
Oui j’ai gardé ma motivation d’autant plus qu’au départ je suis arrivé avec mon bilan et j’ai dis simplement que je ne venais pas spécialement pour une perte de poids mais pour m’aider à régulariser tout ça. Donc au départ on s’était fixé 15 kg, et voilà où j’en suis actuellement. Je voudrais encore en perdre trois, juste trois.
 
Vos habitudes alimentaires ont changées ? 
Oui tout commence par les courses, j’ai complètement changé ma façon d’agir, je regarde déjà le nombre de calories sur les produits et je m’oriente vers tout ce qui ne me plaisait pas avant et qui maintenant fait partie de mon quotidien, mais sans me priver et sans me frustrer. 
 
Que pensez vous du nouvel institut ? 
Cela m’a l’air prometteur car c’est innovant comme concept. C’est quelque chose de complet, médecin, coach sportif, tout ce qu’il faut pour perdre du poids durablement et puis je trouve que c’est beau aussi. 
 
Est-ce que l’accompagnement est adapté au mode de vie ? 
 
Dès le départ , le fonctionnement de l'institut du Poids est de vous demander ce que vous aimez manger donc il se calque sur nos préférences même si on a conscience qu’il s’agit d’un régime. On est réorienté, c’est une nouvelle habitude alimentaire qui s’installe. 
 
Est-ce difficile de cuisiner en suivant les conseils des nutritionnistes ? 
Non ce n’est pas difficile de cuisiner. Ce qui est plus difficile c’est d’évaluer le poids, 50g de pain, 125g de viande mais après 15 jours à 3 semaines, après on évalue facilement les quantités et cela devient un automatisme. 
 
Y-a-til des moments plus difficiles ? 
Je suis de nature gourmande sucré donc c’est vrai que j’ai parfois encore des besoins de chocolat, c’est mon petit défaut mais sinon je n’ai jamais eu de sensation d‘avoir faim. 
 
Question vie sociale ? 
Même si je ne sors pas beaucoup, je ne prive pas devant les autres, j’adapte mon repas, je bois l’apéritif, je prend du dessert et les semaines suivantes je me reconcentre sur mon objectif mais je ne me tracasse pas plus que ça. 
 
Un mot sur l'institut du Poids ? 
L'équipe motive ses patients et je pense que toutes les personnes qui sont en surpoids devraient venir et essayer avant de dire je n’y arriverais pas ! L'institut du Poids a vraiment une solution pour toutes les personnes qui sont vraiment désireuses. A conseiller à tout le monde ! C’est un concept personnalisé où tout est expliqué. Il faut s’appliquer et cela devient une routine.